Forum Histoire De L'espace-ASTRONAUTIQUE
"L'histoire me sera indulgente, car j'ai l'intention de l'écrire."
Winston Churchill

"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."
Albert Einstein
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 14 le Mer 30 Juil 2014 - 22:25
Derniers sujets
» Sonde Rosetta
par dolise Ven 11 Déc 2015 - 5:49

» Le télescope James Webb
par dolise Sam 21 Nov 2015 - 10:30

» Thomas Pesquet spationaute(ESA)
par dolise Ven 20 Nov 2015 - 6:21

» ROVER MSL (Mars Science Laboratory)
par dolise Ven 20 Nov 2015 - 6:03

» La sonde ExoMars
par dolise Mar 17 Nov 2015 - 6:12

» CHEOPS
par dolise Lun 16 Nov 2015 - 6:24

» Philae
par dolise Ven 6 Nov 2015 - 6:03

» La Sonde New Horizons
par dolise Ven 6 Nov 2015 - 5:57

» ISS : habitée depuis 15 ans sans interruption
par dolise Mer 4 Nov 2015 - 5:57

Visiter ForumLinker.com : Annuaire des Forums
Recherche avec Seek
Annuaire



Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Sonde Rosetta

Aller en bas

Sonde Rosetta

Message par zarin le Dim 9 Jan 2011 - 8:29

un petit schéma


1 - Mars 2004 : lancement de Rosetta, 2 - mars 2005 : 1ére assistance gravitationnelle de la Terre, 3 - février 2007 : assistance gravitationnelle de Mars, 4 - novembre 2007 : deuxième assistance gravitationnelle de la Terre, 5 - septembre 2008 : survol de l'astéroïde Šteins, 6 - novembre 2009 : 3e et dernière assistance gravitationnelle de la Terre, 7 - juillet 2010 : rendez-vous avec l'astéroïde (21) Lutèce, 8 - juillet 2011 : mise en sommeil de la sonde, 9 - janvier 2014 : réactivation de la sonde, 10 - août 2014 : mise en orbite autour de la comète, 11 - novembre 2014 : atterrissage de Philae à la surface de la comète, 12 - août 2015 : fin de la mission.
avatar
zarin

Masculin Messages : 394
Age : 34
Localisation : terre

http://cosmos.forumgratuit.org/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sonde Rosetta

Message par dolise le Lun 17 Jan 2011 - 16:10

La plus grande vitesse jamais atteinte par Ariane 5 a été de 10 410 m/s,
soit 37 476 km/h, pour l’injection de la sonde Rosetta sur une
trajectoire interplanétaire, lors du vol 158 Ariane 5 G+. A cette
vitesse, Paris n’est qu’à 9 minutes et 22 secondes de New York.

_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Philae

Message par zarin le Mar 1 Avr 2014 - 6:09

L'atterrisseur Philae de la mission Rosetta, qui doit être largué en novembre prochain sur la comète Churyumov-Gerasimenko, est sorti de son hibernation. Le CNES s'apprête à recevoir les premières données scientifiques que Philae enverra.
Pour Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, "La mission Rosetta est l'événement majeur du spatial en 2014. Je me réjouis du réveil de l'atterrisseur Philae, objet d'une très grande fierté pour tous ceux qui ont contribué à ce formidable projet. Plus de 10 ans se sont écoulés depuis le lancement de Rosetta et aujourd'hui, tout semble fonctionner à merveille, c'est une véritable prouesse technologique. Le CNES, impliqué dans cette mission dès son origine, garde désormais un œil rivé sur Philae, depuis le Centre spatial de Toulouse, et prépare son atterrissage sur le noyau de la comète, à la fin de l'année".


_________________

avatar
zarin

Masculin Messages : 394
Age : 34
Localisation : terre

http://cosmos.forumgratuit.org/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

signaux envoyés par Philae

Message par dolise le Ven 4 Avr 2014 - 7:42

Cette photo d’un écran du LCC à Cologne montre la réception des premiers signaux envoyés par Philae après son réveil réussi.



_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sonde Rosetta

Message par zarin le Mer 30 Juil 2014 - 5:41

prises le 20 juillet à une distance de 5500 km, les plus grandes caractéristiques de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko commencent à être visibles dans le champ à angle étroit de la caméra OSIRIS.



Deux heures séparent chacune des images de cette séquence, et la comète effectue une rotation sur elle-même toutes les 12,4 heures environ. La nature binaire de la comète est maintenant visible même dans les images qui n’ont pas été interpolées pour atténuer la pixellisation, et la comète a globalement été comparée à un canard à cause de sa forme. Le changement de position de la bande noire au niveau du « cou » de la comète entre la seconde et la troisième image est causé par un changement de l’éclairage et donc des ombres projetées sur le sol lors de la rotation de la comète.

L’une des zones du cou semble significativement plus claire que les régions environnantes. Cette région claire, qui apparaît le plus nettement dans la première image, est peut être due à des différences dans la composition de la surface, ou dans la taille des grains. Ce pourrait par exemple être une région de glace fraîchement exposée, ou le résultat d’un resurfaçage. Il pourrait également s’agir d’un effet topographique. La raison pour laquelle cette région est plus lumineuse sera plus claire lorsque des images haute-résolution et des données spectrales seront disponibles.

_________________

avatar
zarin

Masculin Messages : 394
Age : 34
Localisation : terre

http://cosmos.forumgratuit.org/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

La comète 67P se révèle de plus en plus

Message par dolise le Sam 2 Aoû 2014 - 12:41

Le 29 juillet, la sonde européenne Rosetta a photographié à 1 950 km de distance le noyau de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko vers laquelle elle se dirige. Après 10 ans de voyage, son objectif se dévoile de plus en plus.



Quelle image extraordinaire ! Ce cliché réalisé avec la caméra OSIRIS de Rosetta date du 29 juillet. La sonde se rapprochant de la comète, la résolution des photographies obtenues monte très logiquement en flèche. Ainsi, à 1 950 km de distance, chaque pixel représente environ 37 m, ce qui permet désormais de bien distinguer la forme générale du noyau. Les scientifiques notent que la zone de jonction entre les deux parties du noyau apparaît un peu plus brillante, ce qui avait été deviné sur de précédentes images. À ce stade, les spécialistes ne peuvent avancer que des hypothèses comme le fait que sur cette zone de transition les matériaux de surface seraient d’une nature différente. Mais rien n’est définitif et bien évidemment les chercheurs attendent les futurs clichés à haute résolution qui seront possibles lorsque Rosetta arrivera à une centaine de km du noyau, à partir du 6 août, puis plus tard quand la sonde s’approchera encore plus à une dizaine de kilomètres.


_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les 1eres poussières

Message par dolise le Mar 19 Aoû 2014 - 13:21

Les 1eres poussières de 67P capturées par GIADA
Depuis le 1er août, GIADA a capturé 4 petits grains de matière en provenance de 67P/Churyumov-Gerasimenko. C’est la 1ere fois qu’une sonde capture des grains cométaires aussi près d’un noyau et aussi loin du Soleil.
4 grains en 4 jours
Les 1er, 2, 4 et 5 août, alors que Rosetta se trouvait à 814, 603, 286 et 179 km du noyau, le capteur d’impact de GIADA a détecté 4 grains de matière cométaire. Ce n’est qu’un début et il faudra accumuler nombre de découvertes du même type avant de pouvoir caractériser précisément l’environnement poussiéreux du noyau, mais c’est un bon début. Cela prouve, s’il en était besoin, que GIADA est aussi sensible que ses concepteurs l’espéraient puisque le premier grain était à la limite de détection théorique de l’instrument.

Avec COSIMA et MIDAS, GIADA – Grain Impact Analyser and Dust Accumulator – est l’un des 3 instruments de Rosetta capables de fournir des informations sur les grains de poussière et de glace présents dans la chevelure de la comète. GIADA devrait pouvoir renseigner les chercheurs sur le nombre, la masse, le moment et la vitesse des grains émis par l’activité du noyau tout au long de la mission. Rappelons que 67P/Churyumov-Gerasimenko atteindra son périhélie, le point de son orbite le plus proche du Soleil, dans une année exactement, le 13 août 2015.

_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

cinq sites sélectionnés pour l'atterrissage de Philae

Message par dolise le Lun 1 Sep 2014 - 16:03



Ce week-end, le Cnes a rassemblé au Centre spatial de Toulouse la plupart des scientifiques concernés par la mission Philae afin d’établir une liste de sites pour l’atterrissage sur le noyau de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, prévu à la mi-novembre, si tout va bien.

Sur les dix candidats pressentis, ils se sont mis d’accord sur une liste de cinq sites qui répondent à des critères bien précis que Francis Rocard, responsable des programmes d’exploration du système solaire au Cnes, nous avait par ailleurs présenté lors de l’arrivée de sonde spatiale Rosetta à proximité de la comète.

Sur l’image qui illustre cet article, ils sont identifiés de A à J. L’ordre des lettres n’est pas un classement pour le moment car, en effet, d’ici le 14 septembre, cette sélection sera affinée et classée du site le plus propice au moins propice… Rosetta devra alors s’approcher jusqu’à 20 ou 30 kilomètres de la comète, pour réaliser ainsi des clichés plus précis des cinq candidats et d’étudier lequel est le moins accidenté. Le site définitif devrait être connu entre le 12 et le 14 octobre prochain. Ils sont brièvement détaillés sur le site du Cnes.

Quant à l’atterrissage de Philae sur Churyumov-Gerasimenko, il est prévu à la mi-novembre lorsque la comète se situera à environ 450 millions de kilomètres du Soleil. C’est-à-dire avant que l’activité du noyau n’atteigne des niveaux qui pourraient compromettre la mission. Pour les chercheurs, les conditions permettront au lander d'effectuer toutes les opérations et différentes mesures prévues in situ.

_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Selfie de Rosetta

Message par dolise le Ven 12 Sep 2014 - 5:16

Le 7 septembre dernier, un selfie de Rosetta vient d'être pris à une distance de 50 km du noyau de la comète #67P.
Il a été réalisé par les 7 mini caméras de l'instrument CIVA-P (une partie de l'instrument CIVA -Comet Infrared and Visible Analyzer) du lander Philae, celles qui serviront pour faire les panoramiques une fois posé sur le sol de la comète.
On peut voir au premier plan une des antennes de Rosetta mesurant 14 m de long et en fond la comète Churyumov-Gerasimenko.


_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Gros plan de la comète 67P

Message par dolise le Ven 12 Sep 2014 - 5:19

Gros plan de la comète 67P sur laquelle le lander Philae doit se poser. Elle a été prise le 5 septembre dernier à 62 km du noyau par la caméra OSIRIS de la sonde de l'ESA Rosetta.
Le 15 septembre prochain, nous connaîtrons les 2 sites retenus sur les 5 sélectionnés pour l'atterrissage de la comete 67P : le primaire et le back-up.


_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

7 heures

Message par zarin le Mar 16 Sep 2014 - 4:58

L’ESA a annoncé que le site retenu pour l’atterrissage était situé sur le plus petit lobe du noyau de la comète. Lorsque Philae sera largué par Rosetta, au mois de novembre, il mettra 7 heures à atteindre son objectif.


Les 5 sites préalablement sélectionnés. J et C seront respectivement le site principal et celui de remplacement.

Le 15 septembre, au siège de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) à Paris, les principaux responsables de la mission Rosetta ont présenté le site que visait l’atterrisseur de 100 kg Philae sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Mais avant de révéler lequel des 5 sites présélectionnés avait été retenu, le manager de la mission Rosetta Fred Jansen a souligné que l’odyssée de l’explorateur robotique européen était déjà un grand succès en raison des données scientifiques accumulées à ce jour, avant même le futur atterrissage.


_________________

avatar
zarin

Masculin Messages : 394
Age : 34
Localisation : terre

http://cosmos.forumgratuit.org/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Quelques chiffres et dates pour Rosetta

Message par zarin le Jeu 18 Sep 2014 - 5:12

C'est le 26 septembre prochain que la date d'atterrissage sera confirmée. Il y a 2 opportunités par jour pour atterrir et la fenêtre d'atterrissage peut se décaler jusqu'à 28 jours.
C'est le 12 octobre que le site J sera définitivement confirmé comme site d'atterrissage en fonction des dernières données recueillies.
En raison de l'altitude à laquelle le landerPhilae sera lâché, il mettra 7 h pour descendre et se poser sur la comète Churyumov-Gerasimenko.

_________________

avatar
zarin

Masculin Messages : 394
Age : 34
Localisation : terre

http://cosmos.forumgratuit.org/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Philae se posera sur la comète 67P le 12 novembre

Message par dolise le Lun 29 Sep 2014 - 15:09

L’Agence Spatiale Européenne a annoncé que l’atterrisseur Philae de la sonde Rosetta se posera sur le noyau de la comète 67P le 12 novembre à 16h30 heure française.

_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Deux scénarios retenus pour l'atterrissage de Philae

Message par dolise le Mer 1 Oct 2014 - 5:18

L’Agence spatiale européenne confirmera définitivement le choix du site d’atterrissage (J ou C) ainsi que le scenario associé le 14 octobre prochain, à l’issue d’une Revue d’aptitude aux opérations de Philae, qui s’appuiera sur les images à haute résolution des sites d’atterrissage produites dans l’intervalle. Si le site principal J est confirmé, Philae se séparera de la sonde Rosetta mercredi 12 novembre à 9 h 35, en heure de Paris, à une distance de 22,5 km (mesurée par rapport au centre de la comète), pour atterrir à la surface de Churyumov-Gerasimenko 7 heures plus tard. Compte tenu du temps nécessaire pour recevoir le signal émis par Rosetta vers la Terre (28 mn et 20 s), la confirmation de l’atterrissage aura lieu autour de 17 h 00.
Si l’Esa décide d'utiliser le site de secours C, la séparation aurait alors lieu à 14 h 04 (heure de Paris), à seulement 12,5 km du centre de la comète, et l’atterrissage environ 4 heures plus tard. La confirmation de cet atterrissage serait reçue sur Terre vers 18 h 30. Ces horaires ne sont indiqués que sous réserve de modification.
Quant à la comète, depuis que Rosetta est arrivée à proximité, les scientifiques s'en font une idée un peu plus précise. Passée la surprise de découvrir qu'il s'agissait d'une binaire de contact, c'est-à-dire un corps composé de deux éléments joints, ils s’affairent à déterminer sa densité, que l’on suppose très faible, et sont convaincus qu’il s’agit d’un objet poreux. À cela s'ajoute que compte tenu du très faible albédo de la surface (4 à 5 %), il est très peu probable que de la glace d’eau se trouve en surface. Enfin, et bien que le passage au périhélie (au plus près du Soleil) n’aura lieu que le 13 août 2015, certaines images montrent déjà des signes d’activités sous la forme de jets de gaz. Ils émanent de la région que les spécialistes de la mission désignent comme le « cou » et qui constitue la jointure entre les deux noyaux.
Si cette activité est une aubaine pour les scientifiques, elle représente un risque de plus pour Philae qui pourrait être pris dans un de ces jets de gaz et de particules pendant sa descente. C’est un des paramètres que les équipes de l’Esa et du Cnes maîtrisent le moins.

_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Rosetta et Philae : se poser sur une comète

Message par dolise le Jeu 2 Oct 2014 - 5:05

Rosetta et Philae : se poser sur une comète


_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le site d'atterrissage de Philae s'appelle désormais Agilkia

Message par dolise le Mer 5 Nov 2014 - 5:56

Vous avez été des milliers à répondre à l'appel de l'ESA pour nommer le site d'atterrissage J de Philae. Il s'appelle désormais Agilkia. Ce nom figurait parmi les propositions françaises pré-séléctionnées par le CNES et son auteur... est français !

_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sonde Rosetta

Message par dolise le Jeu 13 Nov 2014 - 6:21

Réussite totale pour l'Agence spatiale européenne : le module Philae s'est posé sur la comète Churyumov-Gerasimenko. Un nouveau succès pour la mission Rosetta, en orbite autour de « Chury » depuis cet été.
Un événement historique !
Il est 17h04 à la Cité des Sciences et de l'Industrie, à Paris : le président de la République François Hollande, la secrétaire d'État chargée de la Recherche Geneviève Fioraso, et la ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Najat Vallaud-Belkacem bondissent de leurs sièges, tout sourire : le Centre de contrôle des opérations de l'ESA (ESOC), situé à Darmstadt en Allemagne, vient d’envoyer la confirmation que le module Philae, de confection principalement française, vient de se poser sur Churyumov-Gerasimenko.
Les mots me manquent, a déclaré le président, c'est un rêve de conquête spatiale. Cette réussite va nous permettre d'en savoir plus sur nos origines et pour comprendre où nous allons, il faut savoir d’où nous venons.
C'est la première fois dans l'histoire des hommes qu'un robot se pose sur une comète.
Journée de suspense
Le triomphe n'était pas assuré. Vers 9h ce 12 novembre 2014, les contrôleurs de l'ESA ont compris que le propulseur de Philae, qui était censé compenser le rebond du module à l'atterrissage et empêcher qu'il ne s'échappe dans l'espace, ne s'était pas activé. Mais les harpons ont, semble-t-il, réussi à ancrer Philae à la comète. Une information encore à confirmer à 18h12.
Un atterrissage réussi à 500 millions de kilomètres !
Ce qui vient de se passer est ahurissant. On s'est posé à 1km près sur une comète située à 500 millions de kilomètres de la Terre ! » exulte Jean Pierre Bibring, le responsable scientifique de Rosetta.
Philae a atterri vers l'équateur de la comète, un peu plus près de l'hémisphère Nord que de l'hémisphère Sud. À cet endroit-là, c'est le matin. « On a choisi ce site justement pour que l'on dispose de 6 heures de jour après l'atterrissage », explique Francis Rocard, du CNES.
Désormais, les scientifiques et ingénieurs doivent comprendre comment est orienté Philae et s'il faut oui ou non le tourner afin de le diriger au mieux vers le soleil.
Ce que l’on sait déjà
D'après l'astronome Nicolas Biver, les instruments de Rosetta ont déjà effectué de nombreuses mesures. La température de surface est de -70°C au Soleil en raison de la noirceur de la comète : elle est plus sombre que le charbon ! Si elle était blanche, sa température de surface au Soleil serait plutôt de -90°C. Il s'agit réellement d'une boule de neige très sale ! Dans la nuit polaire à 1 cm de profondeur, il fait -100 à -230°C.
C'est l’astre le moins dense que l'on n’ait jamais survolé : Chury est faite de 75% de vide ! Sa densité est si faible qu’à sa surface, Philae aura un poids équivalant à seulement 1,7 gramme. La comète dégaze de l'eau et du monoxyde de carbone (CO), des éléments qui s'échappent à 2000km/h. Mais la quantité perdue ne représente que 1% de l'activité de la comète quand celle-ci passera au plus près du Soleil.
C'est déjà la comète la plus auscultée et la mieux révélée ! » s'enthousiasme Nicolas Biver.
À 18h45, le robot n’avait toujours pas envoyé son premier panorama attendu avec impatience. Il est bien posé mais semble avoir des difficultés à se stabiliser.

François Hollande en compagnie de Claudie Haigneré a la cité des sciences

_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sonde Rosetta

Message par dolise le Ven 14 Nov 2014 - 6:03

Ci-dessous, les photos prises par chacune des sondes juste après leur séparation.



Ci-dessous, les vues du sol prises par Philae pendant la descente.




_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Conférence de presse du CNES sur Philae

Message par dolise le Ven 14 Nov 2014 - 6:07

Conférence de presse du CNES sur Philae

le12 novembre, Philae s'est posé sur la comète 67P : une grande première dans l'exploration spatiale. Néanmoins, la stabilité exacte de l'atterrisseur à la surface du noyau cométaire n'était pas connue mercredi soir. Toutefois, ce jeudi 13 novembre, le CNES a tenu une conférence de presse à la Cité de l’espace afin de donner un véritable «bulletin de santé» du premier engin à s’être posé sur une comète. Philae a ainsi rebondi à un kilomètre de son lieu d’atterrissage initial et semble être de «travers» sur ou à flanc de falaise. Il ne bénéficie que d’une heure et demie de Soleil par jour, mais Marc Pircher (directeur du Centre Spatial de Toulouse) et Philippe Gaudon (chef de projet Rosetta au CNES) soulignent que de nombreuses données sont déjà à disposition des scientifiques.


_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Chury déborde d'activité

Message par dolise le Mer 3 Déc 2014 - 5:58

Le 26 novembre, la caméra de navigation NAVCAM de la sonde Rosetta a acquis 4 clichés qui sont ici rassemblés pour nous montrer l’aspect de la comète 67P à 30,6 km de distance de son noyau. Le contraste a été poussé par les spécialistes en imagerie de l’Agence Spatiale Européenne afin de faire ressortir les flots de gaz et de poussière qui s’échappent de plus en plus du noyau alors qu’il se rapproche du Soleil.


_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La position de Philae sur 67P

Message par dolise le Ven 19 Déc 2014 - 5:56

Selon les données reçues de l'instrument PTOLEMEE, une simulation de position a été faite pour le robot Philae, le montrant coincé entre 2 parois, une "patte" en l'air.


_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Philae toujours muet

Message par dolise le Ven 11 Déc 2015 - 5:49

Après 10 jours de configuration optimale par rapport à Rosetta, le robot reste désespérément silencieux. Philippe Gaudon du Cnes ne cache pas son pessimisme.

Alors que la comète Tchouri s'éloigne peu à peu du Soleil, le robot Philae de la mission Rosetta n'a toujours pas repris du service. Philippe Gaudon, chef de projet de la mission Rosetta pour le Cnes, fait le point.

Le 12 novembre dernier, à l'occasion du premier anniversaire de l 'atterrissage historique de Philae sur sa comète, une possibilité de contact imminent avec le robot était évoquée. Aujourd 'hui, presque un mois plus tard, vous êtes toujours sans aucune nouvelle ?

Philippe Gaudon : Malheureusement, oui. Pourtant, ces dix derniers jours, nous étions dans une bonne configuration, à la fois, du point de vue de l'orientation de nos antennes vers Philae et, à la fois, en termes de distance entre Rosetta et la surface de la comète. Puisque la sonde est descendue entre seulement 150 et 100 kilomètres d'altitude. Nous avions donc toutes les chances d'avoir une communication de bonne qualité avec Philae. Or, il n'y a même pas eu de contact. Rien de sa part… Je suis donc aujourd'hui plus pessimiste que je ne l'étais il y a un mois.

Quelles sont les hypothèses pouvant expliquer ce silence persistant ?

Je crains désormais qu'il ne se soit passé quelque chose à bord de Philae… Plusieurs scénarios sont possibles. D'abord, l'atterrisseur a pu souffrir de la chaleur lorsque la comète est passée au plus près du Soleil. La température à l'intérieur de Philae a pu alors grimper jusqu'à 50 à 60 degrés Celsius, ce qui est la limite haute que ces circuits peuvent supporter. Cela peut avoir eu des conséquences sur la partie transmission, mais aussi sur la mémoire et sur l'électronique de Philae. Ensuite, étant donné qu'à l'approche de l'étoile, la comète a beaucoup dégazé, énormément de poussière a été soulevée. Il se pourrait donc aussi qu'une partie de cette poussière, en retombant sur le sol, ait partiellement recouvert Philae. Ce qui peut, d'une part, empêcher son alimentation en énergie si ses panneaux solaires ne voient plus la lumière et/ou empêcher ses communications avec Rosetta si ses antennes ont été ensevelies. Enfin, à cause de l'érosion de la comète liée à son passage au plus de près du Soleil, l'orientation, voire la position de Philae, peut avoir changé. S'il était vraiment instable, peut-être a-t-il glissé…

Qu 'envisagez-vous encore pour tenter de rétablir la communication avec lui ?

On peut tenter de rapprocher encore Rosetta, de l'amener à plus faible altitude, autour de 80 kilomètres puis, progressivement, en fonction de l'activité de la comète, en deçà. C'est d'ailleurs ce que l'Esa envisage de faire dans les semaines qui viennent. Quant à nous, à Toulouse, nous allons rester à l'écoute de Philae, pour être là, s'il donne le moindre signe de vie. Par ailleurs, comme entre avril et juin dernier, nous envoyons également, en aveugle, des ordres à Philae, dans l'hypothèse où il soit capable de recevoir, mais pas d'émettre. On essaie notamment de lui faire faire un redémarrage de ses antennes afin qu'il puisse de nouveau communiquer. Mais cela suppose que le problème ne se situe qu'au niveau du transmetteur et donc si le récepteur est cassé, ou bien si les circuits de Philae n'ont pas supporté la chaleur, alors tout est perdu. C'est fini ! Mais, pour l'instant, l'idée est d'envisager tous les cas de mauvais fonctionnement à bord, puis d'essayer d'envoyer des commandes pour régler cela, si toutefois c'est bien le problème qui se pose...

À mesure que la comète va s 'éloigner du Soleil, l 'énergie collectée par les panneaux solaires de Philae va progressivement chuter. Jusqu 'à quand estimez-vous que Philae puisse être suffisamment alimenté, d 'une part, pour rester éveillé, d 'autre part, pour communiquer avec Rosetta et, enfin, pour refaire de la science ?

C'est difficile à dire dans la mesure où l'on connaît très mal les ombres des rochers qui se projettent sur Philae et qui sont susceptibles de le priver d'ensoleillement. La quantité d'énergie reçue est donc très mal connue. Suivant que l'on est plus ou moins optimiste, de l'espoir peut subsister jusqu'à fin décembre ou fin janvier. Et, s'il ne se passe rien en janvier, ce sera définitivement la mort de Philae.

Après ça, il n 'y aura donc plus aucun réveil possible ?

Il faudrait attendre cinq ans et demi pour que la comète se rapproche à nouveau du Soleil. Ce qui est pour le moins extrêmement hasardeux. En outre, d'ici là, la sonde Rosetta se sera posée, voire crashée, à la surface de la comète et l'on n'aura donc plus aucun relais pour communiquer avec Philae.

Si le contact était finalement rétabli avec Philae d'ici janvier, quelles sont les instructions qui lui seraient envoyées ?

Nous avons déjà préparé des commandes pour activer certains instruments scientifiques. Première chose, nous regarderions si de la poussière ne s'est pas déposée dans les fours de Philae, auquel cas nous ferions re-fonctionner ses analyseurs chimiques, Cosac et PTOLEMY. Après quoi, nous réaliserions aussi des images avec ses caméras Civa et Rolis afin de vérifier s'il a bougé ou pas depuis le mois de novembre 2014. Enfin, si vraiment nous réussissions à établir un contact de bonne qualité, nous tenterions de nouveau un forage. Mais je n'y crois pas trop… Enfin, si Rosetta descendait en dessous de 50 kilomètres d'altitude, on pourrait aussi refaire fonctionner Concert, l'instrument qui permet de sonder l'intérieur de la comète, parce que lui consomme vraiment peu d'énergie.

D 'un point de vue scientifique, quelles sont les questions qu 'une fin de mission prématurée de Philae risque de laisser sans réponse ?

Nous aurions bien aimé trouver encore plus de molécules organiques complexes. Cosac en a déjà découvert 16, dont 4 qui n'avaient jamais été vues dans l'espace. C'est un résultat extrêmement important, mais nous avions les moyens, si une prise d'échantillon par la foreuse et un chauffage avaient pu être réalisés, d'avoir plus encore de matière et de molécules chimiques différentes. Ce qui aurait bien entendu été mieux. Cela dit, nous considérons que nous avons eu à peu près 80 % des résultats que nous pouvions espérer.

Même si elle ne parvient pas à rétablir le contact avec Philae, la mission de la sonde Rosetta, elle, va continuer. Quelle est la feuille de route de la sonde pour les prochains mois ?

Elle va s'approcher régulièrement de la surface de la comète pour se retrouver à environ 10 kilomètres d'altitude au début du mois d'août. À partir de là, elle décrira des orbites elliptiques qui vont la faire descendre petit à petit vers le sol de la comète jusqu'à la frôler. L'objectif étant de parvenir, fin septembre, à la poser avec une vitesse relative à la comète, c'est-à-dire une vitesse d'impact, la plus faible possible. Bien sûr, le but ultime serait que Rosetta survive à cet atterrissage. Mais nous n'y croyons pas trop, car la sonde n'a pas de parachute. Or ses panneaux solaires et son antenne de communication avec la Terre sont tout de même fragiles. Quoi qu'il en soit, ce scénario va nous permettre de faire des images d'une résolution meilleure que jamais auparavant et aussi de procéder à l'analyse chimique de poussières récupérées à très faible altitude. Des données nouvelles qui apporteront de nouveau beaucoup à la science.

_________________
C est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l humanité

Neil Armstrong
avatar
dolise
créateur

Masculin Messages : 1327
Age : 47
Localisation : la voie lactée

http://cosmos.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sonde Rosetta

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum